Changer de métier, comment s’y prendre?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il arrive un moment de notre vie où l’on souhaite changer de métier. Il est rare maintenant de faire l’ensemble de sa carrière sur le même poste ou encore dans la même entreprise. Il faut maintenant se donner les moyens de changer de voie ainsi que de métier. Je vais essayer de vous aider dans cette démarche.

Pourquoi changer de métier ?

Il n’y a aucune honte à vouloir changer. En effet, il existe de nombreuses raisons de changer de métier. Entre vouloir évoluer, un changement de statut ou encore une envie de se lancer dans une autre voie. Tout est possible et surtout cela est tout à fait légitime.

Il arrive à un moment de sa vie, un déménagement, un licenciement ou encore une lassitude au travail où on se pose la question de si l’on souhaite continuer dans cette voie. En effet, nous avons choisi un métier lorsqu’on était jeune. Est-ce encore notre envie après quelques années de travail ?

Nous allons ici vous aider dans cette démarche de changement.

Quelles sont les démarches pour changer de métier ?

Ici commence le processus, il faut savoir que vous avez plusieurs possibilités. On commence par une réflexion personnelle, bilan de compétences, études du marché de l’emploi. Il vous faudra chercher une formation pour vous permettre de changer de métier. La chose la plus importante est d’être sûre de son choix. Prenez le temps de la réflexion. Pour se faire une idée précise du métier vers lequel s’orienter, il faut interroger des professionnels qui travaillent dans ce domaine, rencontrer des experts dans les écoles, utiliser internet pour trouver des témoignages.

Si vous êtes demandeur d’emploi, parlez-en à votre conseiller. Il est très important, il sera votre interlocuteur dans cette démarche. Il vous dirigera vers les organismes ou les formations qui seront le plus en adéquation avec votre profil ou vos envies.

Si vous êtes salarié, vous avez la possibilité d’en discuter avec votre supérieur lors de l’entretien annuel afin d’intégrer le plan de formation et d’obtenir une autorisation d’absence. Si votre employeur ne veut pas vous accorder une formation, vous pouvez toujours avoir recours à votre OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) et ainsi pouvoir profiter de formations hors temps de travail. En effet, chaque mois vous collectez des heures qui vont sur votre compte personnel de formation.

N’hésitez pas à aller directement rechercher auprès des organismes des renseignements. Ils sont aussi au cœur du processus et peuvent vous aider dans les démarches.

Réaliser un bilan de compétences

Une étape importante, mais pas toujours obligatoire. Cela vous permettra de faire le point, mais aussi de vous aider à définir un objectif de carrière ou encore vous aider dans l’orientation si vous hésitez. Le bilan peut être effectué même si vous êtes salarié et sans obligation de mettre votre employeur au courant.

Celui-ci se déroulera en plusieurs étapes :

  • l’entretien préliminaire : le conseiller vous expliquera les objectifs du bilan de compétences.
  • la phase d’investigation : vous ferez le point avec votre conseiller sur vos connaissances, vos compétences et vos aspirations professionnelles.
  • la synthèse : votre conseiller vous restituera les conclusions de votre bilan de compétences dans un rapport. Vous seront alors proposées plusieurs pistes pour trouver votre nouvelle voie.

Une fois réalisé, vous serez plus en mesure de voir le parcours qui vous intéresse, mais aussi d’avoir plus de chance de réussite. En effet, cela permet de faire un point sur vos envies, mais aussi la réalité du marché actuel. On le rappel, mais le but est de faire une réorientation réussie et trouver un emploi.

Chercher une formation

Voici un point, qui pour moi est le plus compliqué. Trouver la formation professionnelle peut se révéler être un parcours du combattant. Vous allez devoir faire le tri parmi les formations qui sont à votre disposition. On recentre les recherches sur les formations existantes proches de chez vous. Comme la région, ou encore les villes d’à côté. Puis lorsque vous avez trouvé la bonne formation correspondante à vos critères de recherche. Contacter le centre de formation pour avoir des renseignements complémentaires.

Je vous conseillerai de faire les premières recherches par internet. Il est plus souvent facile d’y trouver beaucoup de choses. Cependant, il faudra quand même faire attention à ne pas trop vous éparpiller. L’offre est importante. Restez objectif, mais surtout cohérent avec votre projet.

Il ne vous restera plus qu’à valider votre projet avec votre conseillé pôle emploi, ou votre Employeur/ OPCAIM.

Réussir son changement de métier

Une fois le projet de formation validé et mis en place. Il vous reste à réussir avec succès la formation. Cela demande beaucoup d’investissement pour se remettre avec un temps de travail dans une démarche d’apprentissage. Sachez qu’il n’y a pas d’âge pour réussir ce changement. Il arrive que l’on effectue une formation pour seulement apprendre une compétence supplémentaire et ainsi améliorer son poste.

Lorsque la formation est terminée, vous avez le choix de repartir dans la recherche d’un nouveau poste. Il faudra mettre en avant cette reconversion lors de vos entretiens d’embauche. Cela démontre une force en vous.

Les pièges à éviter

Lorsqu’on se lance dans une reconversion, il y a des choses qu’il faut absolument éviter pour arriver à un résultat qui nous convient. Il faut faire attention voici quelques pièges à éviter.

N’idéalisez pas votre futur emploi

Lorsqu’on se trouve dans une position de changement, on voit dans notre ancien emploi l’ensemble des points négatifs, mais pas le positif. Il est de même vers le nouveau. On y voit que le positif, ainsi que l’ensemble des choses qu’il va nous apporter. Rappelez-vous que chaque travail a une part de tache rébarbative ou que l’on ne souhaite pas faire.

Exemple : Travailler de chez soi en Community Manager. Vous allez devoir trouver des clients, répondre à leur besoin, mais aussi être seul chez vous, faire toute la partie administrative, ainsi que l’ensemble des démarches pour que votre société fonctionne. Il est difficile de se retrouver seul chez soi à tout gérer.

Il vous faudra bien voir les avantages et inconvénients de ce futur emploi et ainsi pouvoir établir un plan sur le long terme.

Ne fermez pas la porte à des choix

Souvent, on nous dit depuis tout petit que plus on a de choix, plus il est difficile de choisir. Pour une fois, je ne vous conseille pas de vous fermer des portes. Surtout avant un bilan de compétences. Vous avez justement l’opportunité d’enfin pouvoir trouver un métier qui vous convient : que cela soit artiste, plombier, enseignant, entrepreneur, vendeur ou bloggeur. L’ensemble des portes sont ouvertes.

Une reconversion prend du temps

Lorsqu’on se lance dans ce processus, sachez qu’il faut plusieurs mois pour arriver au bout des démarches. Ne vous découragez. La route est longue, mais le bonheur est au bout.

Les clefs pour changer de métier

Lorsqu’on se lance dans la reconversion, cela prend du temps. Il faut choisir une nouvelle voie qui vous convient, mais aussi un métier d’avenir pour ainsi opérer un changement de vie.

Ici on vous a donné quelques clefs pour vous permettre de réussir de changement mais aussi de profiter de ce nouveau départ pour saisir le bonheur dans votre prochain travail. Il n’est pas incompatible de trouver un métier dans notre passion. Mais il faudra quand même ne pas tomber dans les pièges énoncés plus haut.

Et si vous deveniez votre propre patron?

 

De nos jours, une multitude d’outils sont mis à notre disposition lorsque l’on souhaite changer de métier. Ces outils nous permettent de nous lancer à notre compte sans difficulté. Les statuts VDI ou Auto-entrepreneur sont des statuts d’entreprises très simplifiés qui permettent, lors d’un changement de métier, de se lancer:

  • A moindre cout
  • Avec des charges allégées
  • Sans prendre de risques
  • Tout en gardant son travail à côté pour avoir une transition progressive
  • Avec une fiscalité allégée (nul besoin de comptable)
  • Chez soi

Alors n’hésitez pas à devenir votre propre patron, après avoir fait votre bilan des compétences, et ainsi vivre de votre passion. Je peux vous conseiller dans ces démarches, contactez moi ici.

Je vous souhaite une bonne reconversion et un futur métier qui soit en adéquation avec vos envies.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 109
    Partages

Laisser un commentaire